EuroChef
EuroChef
Eurochef Eurochef
 
Eurochef
 

Philippe Lebot - Fagor Industrial : "Notre trépied c’est : qualité, prix, service"


À la tête de la branche française de Fagor Industrial, Philippe Lebot témoigne de la croissance régulière de la marque sur le marché. La firme basque se positionne dans le milieu de gamme sur une grande variété d’équipements, en valorisant une certaine qualité de service.


Philippe Lebot Directeur Général FAGOR
Philippe Lebot Directeur Général FAGOR

Quel est le périmètre de l’activité de Fagor Industrial en France ?

Nous sommes fabricant de matériels de cuisine et de blanchisserie, à destination de la restauration hors foyer, des collectivités, de l’hôtellerie, des établissements de santé, sociaux, scolaires… Notre activité est celle d’un généraliste, d’un ensemblier. Nous travaillons exclusivement avec des distributeurs, sans vente directe.

Quelle spécificité voyez-vous pour le marché français des équipements de cuisine ?

Le marché français est un marché très mature, exigeant. Il a la spécificité d’avoir une distribution très organisée (EuroChef en est un exemple). C’est ici qu’a été inventée la liaison froide, et la dimension gastronomique de l’Hexagone n’est pas une légende !

Quelles sont les attentes que vous notez parmi votre clientèle ?

La modularité, l’hygiène, la robustesse, la technique et l’accessibilité. Nos gammes ont toutes évolué en ce sens ces dernières années, à l’exception d’une seule, dont nous présenterons la nouvelle version en fin d’année, à l’occasion du salon Host de Milan.

Comment définiriez-vous l’approche de Fagor Industrial pour répondre aux besoins des distributeurs ?

Notre trépied c’est : qualité, prix, service. Aujourd’hui nous avons un excellent rapport de prix par rapport à la qualité et au service, qui vient du modèle de l’entreprise. Fagor est la propriété d’Onnera Group, une coopérative, qui fait elle-même partie de Mondragon, réseau de 280 coopératives. C’est un statut important dans notre démarche : les résultats des entreprises du groupe sont répartis entre les socios (associés) dans des proportions raisonnables, et le reste est réinvesti.

Parmi vos distributeurs, le réseau EuroChef occupe une place bien particulière…

C’est un groupe professionnel, connu et reconnu, structuré et organisé, qui est dans une recherche de qualité. C’est important de pouvoir travailler avec ce réseau, dans la mesure où nous les accompagnons chez leurs clients, avec nos produits et nos services. C’est un mode de fonctionnement qui valorise le moyen et le long terme : nous partageons une stratégie, et nous nous ajustons ensemble sur la tactique, dans le cadre d’une relation humaine basée sur la confiance.

À ce titre, vous participez avec EuroChef à des appels d’offres, comme celui de l’Économat des armées ?

C’est un exemple type de success-story, qui vient de notre complémentarité : nous travaillions déjà avec l’EdA, et avions une bonne relation, via diverses missions ponctuelles. Nous avons été sollicités pour répondre directement à leur appel d’offres, et avons donc accompagné Eurochef dans la démarche d’obtention de ce marché. On a collaboré ensemble, à la fois sur les aspects techniques, économiques et logistiques, pour que le contrat qu’EuroChef passe avec l’EdA soit honoré dans les meilleures conditions.

Lu 181 fois